"Les gas qui sont à Paris"

A c'tt' heur', les gens s'enfeignantent:
Pas un veut en foute un coup.
Tertous veul'nt avoèr des rentes;
Et, coumme i's trouv'nt qu'après tout
C'est trop dur ed 'piocher la terre,
l's désartent leu' pays
Et, pour viv'e à ne rien n'faire,
Les gâs s'en vont à Paris.

I's crey'nt qui vont fair' tout fendre,
l's s'figur'nt qu'un coup là-bas
Gn'a qu'à s'baisser pour en prendre;
Mais i's s'lass'nt vit' du combat
Qu'faut livrer dans la grand'ville...
Et, quand qu'i's r'vienn'nt au pays,
C'est pour être un peu tranquilles,
Les gâs qui sont à Paris!

Aussitoût qu'i's sont en âge
Plantant là les Jeannetons
Qui f'rin d'bounn's femm's ed'ménage,
l's vont couri' les gothons
Qui fum'nt et qui batifolent.
Mais, quand qu'i's r'vienn'nt au pays,
C'est pour soigner leu's... p'tit's maladi's d'jeun's houmm's
Les gâs qui sont à Paris!►

 
 
 
 

I's r'mis'nt au fin fond d'l'ormoére
Leu's blous's et leu's grous sabiots
Et d'vant l'monde, i's font leu' poére,
Engoncés dans leu's palquiots...
N'empéch' qu'i's sont dans la gêne
Et, quand qu'i's r'vienn'nt au pays,
l's perssur'nt les pauv's bas d'laine,
Les gâs qui sont à Paris!

Et, en attendant qu'ça biche,
p'tit à p'tit i's d'viendront vieux;
Mais i's d'viendront pas pus riches...
Et, quand gn'aura pus d'cheveux
Su' la plac'de leu' "sarvelle",
Bieaucoup r'viendront au pays
Mouri sans pain ni javelle,
Des gâs qui sont à Paris!

Gaston Couté
Gérard Pierron: Gaston Couté en musique